le semis

 

Fécondation contrôlée

Pour maximiser vos chances de réussite, vous devrez polliniser manuellement votre bégonia. Prélevez une fleur mâle aux étamines* légèrement flétries (signe de maturité) et appliquez (par un sensuel et subtil mouvement de va-et-vient) celles-ci sur le pistil* de fleurs femelles fraîchement épanouies. Si la fécondation a fonctionnée, quelques jours plus tard, les pétales tomberont et les pistils bruniront. Progressivement le fruit va verdir et se renfler, ensuite il se desséchera lentement.

 

Récolte

Le fruit mûr d’un bégonia est généralement une capsule* sèche et déhiscente* (capsule loculicide*). Cependant, certaines espèces (épiphytes* africains et buissonnants asiatiques notamment) produisent un fruit charnu, voire une baie. Les fruits sont récoltés à maturité sur la plante. Après la récolte, vous devrez récupérer les graines qui sont à l’intérieur des fruits. Utilisez, par exemple, une petite passoire à thé, placée au dessus d’une feuille blanche où tomberont les graines débarrassées des débris de fruits restés dans la passoire.

 

Conditionnement et stockage

Maintenant, les graines doivent être conditionnées dans un emballage hermétique (petit tube en plastique, petit sachet à timbre…). Elles seront ensuite stockées dans une atmosphère fraîche, à l’abri de la lumière. Un petit réfrigérateur fera parfaitement l’affaire. Dans ces conditions, vous pourrez les conserver plusieurs années.

 

Semis

Le semis se pratique en terrine, sur un mélange pour jeunes plants (léger et peu nutritif, tourbe blonde mélangée à un peu de sable de rivière par exemple). Les graines sont déposées délicatement à la surface du substrat préalablement humidifié. Au préalable, vous aurez mélangé une petite quantité de graines avec une quantité plus importante de sable de rivière pour mieux contrôler visuellement la répartition de votre semis à la surface de la terrine.

Le semis sera ensuite placé à l’obscurité dans un milieu relativement chaud (20 à 25°C.) avec une forte hygrométrie*. Suivant l’espèce, les graines lèveront plus ou moins rapidement (de quelques jours à plusieurs semaines). Si la densité de plantules est trop importante, vous éclaircirez le semis, c’est à dire que vous éliminerez les plantules en excès pour offrir plus d’espace à celles restantes.

 

Repiquage

Quand les plantules sont assez développées (cotylédons + 2 feuilles), il sera nécessaire de les repiquer individuellement. Cette étape est la plus délicate, puisque certaines plantules dépassent à peine le centimètre de hauteur.