Ching-I Peng

Hommage à Ching-I Peng

par Jacky Duruisseau  

 

Nous venons d’apprendre la disparition de Ching-I Peng.

Nous étions en relation depuis 2007.

Il donnait, échangeait, publications, informations, photos, graines.

Il ne manquait jamais de répondre à ses courriers.

Il nous avait rendu visite, avec son épouse Wanling, en juin 2015.

Je lui avais promis que nous irions le voir, à Taïwan.

Ching-I était un ami.

                                                                                      

Dr. Ching-I Peng était un grand spécialiste des bégonias asiatiques de l’Academia Sinica.

Ses publications étaient nombreuses et concernaient les bégonias de toute l’Asie du sud-est.

Des plantes lui sont dédiées, dont Begonia chingipengii (de l’île de Luzon, aux Philippines) en 2014

 

Ching-I nous a quittés après s’être battu pendant plusieurs mois contre la maladie.

Je suis admiratif de son courage, de sa force, de sa sagesse, à l’approche de la mort.

Son dernier mail, datant du 15 février, nous laissait craindre le pire.

En voici la traduction :

 

Cher Jacky,

 

Bien que, physiquement, je ne ressente rien, j’ai à nouveau été hospitalisé, hier.

Mauvaise nouvelle du médecin après une biopsie de la moelle osseuse. Les cellules cancéreuses reviennent. Si je n’ai pas de (nouveau) traitement (médical), il me reste un mois à vivre. Si j’ai un traitement, j’ai 5% de chances de survivre.

Je commence une autre chimiothérapie cette semaine.

Aujourd’hui est, en Chine, le jour du nouvel an. C’est la première fois que je vais le célébrer à l’hôpital.

Bien ! 5%, c’est mieux que rien, n’est-ce pas ?

Je n’ai pas peur. Je fais face.

Merci, sincèrement, de penser souvent à moi.

Nous vous souhaitons, à vous et à Colette, santé et bonheur à l’occasion du nouvel an chinois.

 

Ching-I et Wanling.